c y c l i s t e s - m i n i a t u r e s

c y c l i s t e s  -   m i n i a t u r e s

L'histoire des fonderies roger

Le démarrage de la production de jouets à la fonderie commença entre
les 2 guerres, par des soldats de plomb, puis des cow-boys et des
indiens après la fin de la seconde guerre mondiale.
A cette époque, tous les jouets étaient peints à domicile dans des
villages environnants.
Le fondateur, Henri ROGER créait régulièrement de nouveaux
modèles pour suivre l’évolution de la mode des jouets.
Les premiers cyclistes miniatures sont fabriqués en 
Zamak (alliage de Zinc) dans les années 50. Ces cyclistes sont apparus
avec un socle séparé ce qui devient très vite un problème, avec à la
perte du socle, le cycliste ne peut plus tenir debout et devient inutilisable.
Ce problème fut résolu par une modification de l’outillage qui permit de
sortir en une seule pièce le cycliste et son socle triangulaire.
A cette époque apparut également un cycliste très recherché actuellement, 
le cycliste avec un socle central carré qui permettait de s’en servir de pion
sur un jeu de plateau.
Au milieu des années 60, c’est plusieurs centaines de milliers de petits cyclistes
qui sont produits chaque année et qui sont vendus en France, Italie et Belgique.
A son départ en retraite Henri ROGER (1960) donne à son fils Pierre ROGER (d’où la marque P.R.)
le soin de continuer la fabrication des petits coureurs.
Après cette période faste, les quantités produites diminueront progressivement
chaque année pour 2 raisons : Le marché s’essouffle suite à l’apparition de nouveaux
jouets et la production est de plus en plus aléatoire.
A partir de 1975, la production stagne autour de 10 à 15 000 cyclistes par an.
Dans les années 1980 les cyclistes sont peints en prison avec des fortunes diverses.
En 1998, l’engouement et le soutien de collectionneurs a permis de redonner
un peu d’espoir et permettra de relancer la production des petites figurines.
 
Informations extraites du site : http://www.fonderieroger.fr/


23/10/2011
2 Poster un commentaire